25 05, 2018

Preview : Meto 1. La Maison

2018-05-25T00:00:00+00:00 mai 25th, 2018|Actus|

Ils sont 64 enfants, coupés du monde et surveillés de main de fer par les Césars. Le quotidien de Méto, Quintus et leurs camarades est régulé par des règles étranges et rigides. Aucun écart de conduite n’est toléré. Seule manière de survivre à ce quotidien : respecter le code de conduite, encore et encore. Lorsque Méto se voit confier la responsabilité de former le nouvel arrivant Crassus, il sait qu’il va devoir mettre les bouchées doubles pour ne pas être sanctionné. Tandis qu’il lui enseigne les règles de la maison, Méto débute une quête de la vérité : pourquoi personne n’a de souvenirs d’avant leur arrivée ? Pourquoi sont-ils ici ? Et surtout, qu’il y a-t-il à l’extérieur ? - Lire la suite sur bdgest.com
11 planches

25 05, 2018

Preview : Rapport Brazza – Le premier secret d’État de la – Congo 1905

2018-05-25T00:00:00+00:00 mai 25th, 2018|Actus|

Au XXe siècle naissant, l’Afrique est un enjeu majeur pour les puissances européennes et les grandes entreprises privées. Alors que le bassin du Congo devient le théâtre de tensions internationales croissantes, la presse se fait l’écho de crimes commis envers les populations locales. Quelque part au nord de Bangui (actuelle Centrafrique), deux administrateurs coloniaux français assassinent un homme dans un raffinement de cruauté. Révélée par la presse le 15 février 1905, ce qui devient rapidement « l’affaire Gaud et Toqué » est un véritable choc pour l’opinion. Pour le gouvernement, l’urgence est d’en démontrer le caractère isolé. Sous la pression parlementaire, une mission d’enquête est envoyée au Congo sous la direction d’un explorateur à la réputation d’honnêteté et d’humaniste incontestée : Pierre Savorgnan de Brazza. Pendant les quatre mois passés au Congo, Brazza et ses enquêteurs, malgré l’obstruction zélée de l’administration [...] - Lire la suite sur bdgest.com
10 planches

25 05, 2018

Preview : Congo 1905 – Congo 1905

2018-05-25T00:00:00+00:00 mai 25th, 2018|Actus|

Au XXe siècle naissant, l’Afrique est un enjeu majeur pour les puissances européennes et les grandes entreprises privées. Alors que le bassin du Congo devient le théâtre de tensions internationales croissantes, la presse se fait l’écho de crimes commis envers les populations locales. Quelque part au nord de Bangui (actuelle Centrafrique), deux administrateurs coloniaux français assassinent un homme dans un raffinement de cruauté. Révélée par la presse le 15 février 1905, ce qui devient rapidement « l’affaire Gaud et Toqué » est un véritable choc pour l’opinion. Pour le gouvernement, l’urgence est d’en démontrer le caractère isolé. Sous la pression parlementaire, une mission d’enquête est envoyée au Congo sous la direction d’un explorateur à la réputation d’honnêteté et d’humaniste incontestée : Pierre Savorgnan de Brazza. Pendant les quatre mois passés au Congo, Brazza et ses enquêteurs, malgré l’obstruction zélée de l’administration [...] - Lire la suite sur bdgest.com
10 planches

24 05, 2018

Chronique : Florida (Delcourt)

2018-05-24T14:40:46+00:00 mai 24th, 2018|Actus|


D’abord discret et plein de promesses avec Le sourire des marionnettes, puis affirmant ses choix, graphiques et narratifs, dans La vision de Bacchus, Jean Dytar emprunte à nouveau ses chemins de prédilection. S’interrogeant sur le rapport à l’image, sur les balbutiements de la cartographie, comme sur l’importance à rendre compte de l’espace et des lieux pour mieux les annexer, Florida revient sur la conquête des Amériques par les Huguenots. Il est ainsi question des desseins géopolitiques de l’époque - nous sommes dans l’Angleterre du XVIe - et des manigances de basse Cour, mais aussi des rêves oubliés d’une femme comme de ceux brisés de celui qu’elle a attendu puis soutenu. Ce superbe album possède la qualité rare de faire prendre conscience - de manière simple – de la complexité d’un passé révolu et de susciter un réel intérêt pour cette triste odyssée, trop vite oubliée. Derrière ses personnages à la physionomie dépeinte en quelques traits, [...] - Lire la suite sur bdgest.com
Par S. Salin

24 05, 2018

Chronique : Tomoë -2- Le miroir divin (Bamboo Édition)

2018-05-24T14:33:39+00:00 mai 24th, 2018|Actus|


Oda, son bien-aimé, toujours emprisonné par son époux (et père du jeune homme), Sayo n'a d'autre choix que d'écouter les conseils du lépreux et réfréner ses envies de rébellion. Pour mener à bien son plan, elle devra mettre sa colère et son sabre au service des rêves de pouvoir de l'homme qu'elle déteste le plus. C'est le prix du destin de la déesse de l'eau... La prestation de Tieko, sur le premier acte, était plutôt convaincante. L'auteur de Hindenburg repart sur les mêmes bases, avec Le miroir divin, et accentue même la bonne impression laissée par La déesse de l'eau. En plus de son trait réaliste, il démontre une pleine maîtrise dans la mise en scène comme en témoignent les nombreuses scènes de combat. Le dessinateur parvient à rester lisible tout en retranscrivant avec une certaine aisance la puissance, la sauvagerie ou encore la frénésie guerrière. Précis dans les proportions et l'expressivité, moins sur certains visages des combattants, il aide à [...] - Lire la suite sur bdgest.com
Par M. Moubariki

24 05, 2018

Chronique : Rat et les animaux moches (Delcourt)

2018-05-24T13:53:42+00:00 mai 24th, 2018|Actus|


Allez hop, du balai ! Rat «dégout-é» est chassé de la maison qu'il occupait depuis belle lurette. Baluchon noué au bout de la queue, il part en quête d'un nouveau logis. Mais, chats, tapettes à souris, et graines empoisonnées l'attendent sur un chemin parsemé d'embûches. Personne ne daigne lui ouvrir sa porte jusqu'au jour où il arrive dans un endroit où se sont regroupés une foule d'animaux tristes parce que hideux et d'aucune utilité. À l'entrée de ce lieu-dit, une pancarte branlante indique : «village des animaux moches qui font un petit peu peur» ! Bien que Rat y ait sa place, il est déterminé à se rebrousser les poils des pattes pour redonner espoir et joie de vivre à ses congénères. Pour ça, il a son idée. «Sans rat, ni Dieu, L'homme serait radieux» (Franck Dhumes). Alchimie entre le livre et la bande dessinée, cet ouvrage de Sibylline et Jérôme d'Aviau (Trop Grand Vide d'Alphonse Tabouret) offre une histoire pleine de tendresse et de poésie autour [...] - Lire la suite sur bdgest.com
Par D. Roy

24 05, 2018

Chronique : Zéropédia #1 (Dargaud)

2018-05-24T13:46:48+00:00 mai 24th, 2018|Actus|


Toujours en course pour le titre d’auteur le plus publié du moment (même si Lewis Trondheim n’a pas dit son dernier mot), Fabcaro propose le tome 1 de Zéropédia, recueil des chroniques qu’il réalise en compagnie de Julien/cdm dans Science & vie junior. Les deux larrons, grands spécialistes de la chose encyclopédique (Jean-Louis pour celui-là et La petite Bédéthèque des savoirs pour celui-ci) s’en donnent à cœur joie en distillant à leur manière connaissances pointues, arrondies, aiguës et obtuses. Physique, chimie, biologie, cosmologie, médecine, histoire, art, etc. l'ouvrage constitue une somme d’érudition et de culture. Le tout est abordé de la meilleure des manières : par l’absurde et l’humour. Car oui, si les sujets étudiés, comme les turpitudes du climat chez les tardigrades ou les enjeux de la trophallaxie dans le monde des formicidés, s’avèrent évidemment cruciaux, ce sont surtout des prétextes à la rigolade. L’aventure n’est quand [...] - Lire la suite sur bdgest.com
Par A. Perroud

24 05, 2018

Chronique : Ploutocratie – Ploutocratie, chronique d’un monopole global (bang ediciones)

2018-05-24T13:41:27+00:00 mai 24th, 2018|Actus|


En 2051, la General Things Corporation et la Global Business & Cia fusionnent. Il ne reste alors plus qu’une entreprise, laquelle s’approprie tout naturellement le rôle d’administration mondiale. Un homme pourra, par exemple, y occuper la fonction de ministre de l’Éducation et administrateur général des Fabricants de jouets réunis. Ce système est néanmoins démocratique, tous y ont droit de vote… au prorata du nombre de parts détenues. Lorsque Homero, las de son emploi d’inspecteur, a l’idée de mener une enquête journalistique sur cette ploutocratie, l’accueil des dirigeants s’avère étonnamment enthousiaste. Le documentaire aura du succès, il réalisera des profits et c’est la seule chose qui importe. Toutes les portes lui étant ouvertes, il a accès aux archives et obtient même une entrevue avec le président. Le récit d’Abraham Martinez se révèle fascinant. L’action se déroulant dans un futur proche, le lecteur trouve aisément ses points de [...] - Lire la suite sur bdgest.com
Par J. Milette