14 11, 2018

Preview : Nils 3. L’Arbre de vie

2018-11-14T23:00:00+00:00 novembre 14th, 2018|Actus|

Le 3e et dernier tome de Nils, une trilogie à mi-chemin entre la mythologie nordique et l’oeuvre de Miyazaki. Selon de vieilles légendes, il existerait un monde au-delà de la matière. Un monde constitué d’êtres lumineux - les élémentaires -, sans lesquels cette matière resterait inerte. Ainsi, quand les territoires du Nord, jadis fertiles et florissants, se muent en terres arides où plus rien ne pousse, ces légendes ressurgissent. Nils détient à présent le pouvoir de la téléportation et l’omniscience. L’esprit de la déesse Verdandi le guide, avec l’espoir qu’il réussisse à sauver les neuf mondes de la colère de la déesse Skuld, sa soeur. Après une lutte sans merci, le destin de l’humanité semble scellé… Skuld réaliserat- elle que son comportement est finalement peu différent de celui des Hommes ? Action et métaphysique s’entrechoquent dans ce tome conclusif de toute beauté. - Lire la suite sur bdgest.com
12 planches

14 11, 2018

Preview : Lumières de Niterói (Les) – Les lumières de Niterói

2018-11-14T23:00:00+00:00 novembre 14th, 2018|Actus|

Brésil, années 1950, dans la Baie de Guanabara (état de Rio de Janeiro). Au bord de la plage, Hélcio - un jeune défenseur prometteur de l'équipe de football du Canto do Rio de Niterói, et Noël, l'un de ses plus fidèles amis, vendeur dans une échoppe de boissons et atteint d'une impressionnante malformation physique - aperçoivent au loin quelqu'un en train de pêcher à la dynamite. Ils partent en barque dans l'intention de récupérer une partie des poissons morts pour les revendre sur l'île de Paquetá, située non loin de là. L'expédition va se transformer en dangereux périple et les deux larrons se retrouveront embarqués dans une aventure qui va mettre leur amitié à rude épreuve. Après avoir tenté sans succès de revendre une partie de leur butin à des naturistes, les deux compères devront affronter une énorme tempête, alors que Hélcio est attendu à Niterói le soir même par toute son équipe pour la préparation d'un match important qu'ils doivent jouer [...] - Lire la suite sur bdgest.com
12 planches

14 11, 2018

Webzine : Entrecase à la Tour Eiffel ! – Jul, Achdé, Pedrosa et RIP

2018-11-14T15:21:04+00:00 novembre 14th, 2018|Actus|

RDV à la Tour Eiffel pour rencontrer JUL & ACHDE, les auteurs de Lucky Luke qui ont emmené leur cow-boy à Paris, puis visite de l'exposition "L'Âge d'or" à la Galerie 9e Art pour découvrir les merveilleuses pages du dernier album de Cyril PEDROSA. Enfin, la chronique coup de coeur BDGest est consacrée à RIP ! - Lire la suite sur bdgest.com
Source : Entrecase

13 11, 2018

News : Décès de Stan Lee – 1922 – 2018

2018-11-13T12:25:45+00:00 novembre 13th, 2018|Actus|

Stan Lee est mort. On lit ici ou là que Daredevil, Hulk ou Spider-Man sont orphelins. C’est à peu près aussi pertinent que de dire que Balzac est le papa d’Eugénie Grandet. Stan Lee était bien plus que ça. Quand Jerry Siegel et Joe Shuster créaient Superman, ouvrant ainsi la voie des super-héros, Stan Lee créait quelques années plus tard un Panthéon, toute une mythologie du XXe siècle au service du divertissement : Les 4 Fantastiques, Spider-Man, Hulk, Dr Strange, Daredevil, X-men, Black Panther, Thor, la liste n’en finit plus... Stan Lee a forgé de sa plume l’Olympe des super-héros. Son secret, outre une imagination débordante : injecter du réel dans les comics, humaniser ces nouveaux dieux pour que le lectorat puisse mieux s’y projeter. Son oeuvre a marqué à jamais la culture populaire et ses nombreuses adaptations au cinéma engrangent sans fin des milliards de dollars.Stan Lee est décédé le 12 novembre 2018  à l’âge de 95 ans.Il va rejoindre [...] - Lire la suite sur bdgest.com
Source :

12 11, 2018

Chronique : Les passagers du vent -8- Le Sang des cerises – Livre 1 – Rue de l’Abreuvoir (Delcourt)

2018-11-12T16:40:15+00:00 novembre 12th, 2018|Actus|


Klervi Stephan, adolescente bretonne, arrive à Paris en février 1885. Sur le chemin qui la mène de la gare à Montmartre, où l’attendent ses employeurs, elle croise les obsèques de Jules Vallès, le communard et défenseur intransigeant du peuple. Là, Klervi fait la connaissance de Clara et du docteur Lukaz. Seule, ne parlant pas le français, elle rejoint, pour y être servante, l’adresse qui lui a été donnée, en longeant l’immense chantier du futur Sacré-Cœur. Trois ans plus tard, Clara retrouve Klervi par hasard, la tire des mains d’un souteneur et l’accueille chez elle. Ainsi commence un récit qui prend pour cadre Montmartre en pleine mutation (la butte est encore couverte de modestes demeures et de petits jardins particuliers), accueillant déjà une foule d’artistes. C’est aussi le développement lent et patient d’une relation entre deux femmes, différentes par leur âge et leurs expériences. Klervi, après une vie étroite dans les champs de Bretagne [...] - Lire la suite sur bdgest.com
Par F.Houriez

12 11, 2018

Chronique : Tempête sur Bangui -2- Volume 2 (La boîte à bulles)

2018-11-12T16:33:09+00:00 novembre 12th, 2018|Actus|


Nous avions laissé Didier Kassaï et sa famille au printemps 2013 dans une Bangui dévastée par la guerre civile et en proie aux exactions des milices de la Seleka, bientôt remplacée par l’armée du nouveau pouvoir en place, mais toujours largement composée de mercenaires tchadiens et de supplétifs soudanais, en plus des troupes régulières. Malgré les heurts fréquents avec la population, un semblant de normalisation s’installe ; pourtant, la progression des Anti-Balaka, ces combattants issus des groupes d’autodéfense venus des campagnes, majoritairement chrétiennes, vient semer toujours plus de trouble et enclencher une nouvelle spirale de violence. Entre partisans du nouveau et de l’ancien régime, entre chrétiens et musulmans, entre mercenaires étrangers et soldats gouvernementaux, et jusqu’entre troupes mandatées par l’Union Africaine, les dissensions sont généralisées et un désordre grandissant s’enracine dans le pays. La crainte d’affrontements interconfessionnels [...] - Lire la suite sur bdgest.com
Par O. Boussin

12 11, 2018

Chronique : Sasmira -4- La petite boîte rouge (Glénat)

2018-11-12T16:29:07+00:00 novembre 12th, 2018|Actus|


En ce monde, toute chose a une fin ! Tant et tant a déjà été dit et écrit ! Il est donc inutile de revenir sur les péripéties qui émaillèrent les vingt-et-une années qui séparent L’appel de La petite boite rouge. Aujourd’hui, le lecteur patient peut donc enfin céder au plaisir, maintes fois repoussé, de ranger soigneusement sur quelques étagères l’intégralité des aventures de la belle égyptienne. Ce faisant, la certitude que tout cela aurait pu se conclure bien plus tôt ne manque pas de lui venir à l’esprit… Avec du recul et sans vouloir offenser quiconque, Sasmira relève plus de l’occasion manquée que du chef d’œuvre consacré. L’indicible espoir d’une fin magistrale qui aurait fait écho à un premier opus mythifié, a fait peser sur les épaules d’Anaïs Barnabé une charge dont elle s’est acquittée plus qu’honorablement, tout comme - en son temps - Claude Pelet avait su donner un souffle nouveau à une histoire que beaucoup imaginaient [...] - Lire la suite sur bdgest.com
Par S. Salin

12 11, 2018

Chronique : Killing Maze -1- Tome 1 (Bamboo Édition)

2018-11-12T16:23:52+00:00 novembre 12th, 2018|Actus|


Des lycéens transformés en diamants (les autorités ont préféré étouffer l’affaire), d’autres réduits en sable, des abeilles aux dards mortels… Que se passe-t-il donc à Kokoro ? Deux étudiants, Yûhei et la nouvelle Saeko, vont aussi goûter aux jeux morbides de « Maze », une entité mal attentionnée qui - visiblement - veut en découdre avec la jeunesse de la ville. Annoncé comme un thriller noir inextricable, le premier tome de Killing Maze est pour l’instant plus incompréhensible que véritablement angoissant. Okada Shinichi est parti sur un récit de longue haleine et se limite à distiller très chichement ses explications. De plus, le peu qu’il daigne raconter se montre passablement incohérent. Entre des ellipses venues d’ailleurs et les passages obligés de tout bon seinen qui se respecte (ado troublé, petites culottes et humour de circonstance), la lecture demeure particulièrement laborieuse. Les scènes-chocs améliorent un peu la donne. Celles-ci [...] - Lire la suite sur bdgest.com
Par A. Perroud

12 11, 2018

Chronique : Pour la peau (Delcourt)

2018-11-12T16:16:54+00:00 novembre 12th, 2018|Actus|


La rencontre fut fortuite, mais l’attirance immédiate. S’en suivi une relation initialement basée sur le sexe. Toutefois au trouble de la chair vient s’ajouter celui de quelques sentiments… Graphiquement, ce récit désarçonne dès les premières planches. Narré à deux voix, un subterfuge permet de visuellement discerner la manière dont les deux protagonistes appréhendent leur relation : en traits azurs, violets, magentas et noirs pour Gabriel, en lavis encrés pour Mathilde. Quoi qu’il en soit cette subtilité ne compense en rien un manque d’émotion général du dessin qui accentue la vulgarité des premières scènes de l’album. Ce dernier prend par la suite une orientation plus existentielle, mais reste somme toute d’une commune banalité tant dans les propos que dans la façon de les transposer. Chaque protagoniste fantasme sur « l’autre » vie de son partenaire, espérant en connaître plus sans réellement chercher à savoir. Une fois achevée, la finalité [...] - Lire la suite sur bdgest.com
Par S. Salin