Chronique : No War -2- Tome 2 (Casterman)


La tension monte encore d’un cran dans l’archipel du Vukland. Le président Pürsson et son bras droit le sinistre Bakran ont décidé d’employer la manière forte pour imposer leurs vues à leurs compatriotes. La police a des consignes claires : l’ordre doit revenir par tous les moyens, autant à la capitale que sur l'île de Saarok, la terre ancestrale des Kiviks. De son côté, Run se remet d’une manière incroyable de la balle qui l’avait fauché, tandis que ses compagnons d’armes tentent de se regrouper et d’échapper aux rafles qui se multiplient aux quatre coins de la ville. Action non-stop, quelques révélations et coups de théâtre, le second tome de No War ne déçoit pas et confirme toutes les qualités explosives entraperçues dans le premier volume (cf. la chronique de M. Moubariki). Les liens entre les personnages s’affinent et les enjeux se précisent. Ceux-ci remplacent un peu le côté mythologique du récit (à part les mystérieuses kafikadik, il [...] - Lire la suite sur bdgest.com
Par A. Perroud
2019-06-10T18:26:05+00:00 juin 10th, 2019|Actus|