Chronique : Kaboul requiem #1 (La Boîte à Bulles)


« Le tribunal vous juge innocent... Mais les membres de la shura ont tout de même décidé de vous tuer. » Lors d’un voyage en avion, Nicolas Wild rencontre, par hasard, Sean Langman, un journaliste britannique pris en otage par les talibans en 2008. Ce dernier a signé un contrat avec un éditeur pour rendre compte de ses mésaventures, mais il n’y arrive pas. Est-il possible qu’il sorte de sa torpeur en présentant son aventure sous la forme d’une bande dessinée? La réponse est oui. Le neuvième Art a discuté à plusieurs reprises des théocraties, souvent dans des romans graphiques ayant connu beaucoup de succès, pensons à Persépolis de Marjane Satrapi, à L’arabe du futur de Riad Sattouf ou encore à S’enfuir de Guy Delisle. Ce dernier album traite d’ailleurs lui aussi de l’enlèvement d’un Occidental. Nullement intimidés par leurs illustres prédécesseurs, les coscénaristes racontent un rapt, ponctué de parenthèses, parfois longues, qui permettent au [...] - Lire la suite sur bdgest.com
Par J. Milette
2018-12-03T19:58:14+00:00 décembre 3rd, 2018|Actus|